RSS

Archives Mensuelles: juillet 2005

Elysium Games

Voilà.
Je me lance vraiment et je vous présente Elysium Games, petit studio expatrié dont la vocation est de créer des jeux divers et sous tous les supports.
 
Pour le moment, le projet le plus avancé est Plagues.
 
C’est un univers dont le format sera en PDF et dont les illustrations seront de Anne Rouvin et Bertrand Bes.
J’attends beaucoup de ces deux illusrateurs confirmés et talentueux et je pense très honnêtement qu’ils vont tout arracher.
 
Le mode de distribution n’est pas encore fixé.
 
Le produit sera terminé courant octobre. Sa mise en vente… plus tard.
 
Deux autres projets sont en cours de réalisation. Plus d’informations lorsqu’ils seront en finalisation.
 
Un petit site est en cours de préparation (j’attends les logos).
 
AB (hop !)
 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juillet 2005 dans Jeux

 

La colline a des yeux (Wes Craven)

The hills have eyes (1977)
 
J’aime bien les films de Wes Craven et celui-là encore plus que les autres. Mélange entre Wrong Turn et Massacre à la tronçonneuse, ce film est sale, violent et réaliste (sauf en ce qui concerne le chien, mais bon).
L’histoire est basique : une gentille petite famille de ricains tombe entre les griffes d’une méchante petite famille de ricains. On ne se lasse pas des "bobyyyy ! Where are you ???" typiques du genre.
Soyons honnête, les effets spéciaux datent un peu. Par contre, le côté poussiéreux, crado… bref, spaghetti du film le rend vraiment intéressant. Les personnages sont crédibles (pas de grande effusion de joie à la fin avec une petite blague pour détendre), ont de la profondeur et ne se comportent pas en héros mais en gens qui tentent de survivre (dans les deux camps).
Bref, un très bon film à déconseiller aux âmes sensibles.
 
AB (paf le chien)
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2005 dans Divertissement

 

Voyage voyage !

On repart demain pour les US. Passant par Londres, autant dire qu’on va perdre un temps fou dans les contrôles, douanes, patati et patata. D’un autre côté, je comprends.
Ce départ me semble plus défintif car il est à durée indéterminée (comme le contrat de ma petite femme).
D’un autre côté, en partant, je clos pas mal de trucs et j’ouvre d’autres portes. Mes adversaires tombent et mes amis rebondissent. Je suis content (même si c’est mal).
Bref, c’est un été de transition et peut-être que ça se sentira au niveau de mon travail, c’est pour ça que j’en parle ici.
 
AB (transformation ! Autolargue !)
 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juillet 2005 dans Voyages

 

Across the universe (Beatles)

Across the universe

Words are flowing out like endless rain into a paper cup
They slither wildly as they slip away across the universe
Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind
Possessing and caressing me
Jai guru deva om

Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world

Images of broken light which dance before me like a million eyes
They call me on and on across the universe
Thoughts meander like a restless wind inside a letter box
They tumble blindly as they make their way across the universe
Jai guru deva om

Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world

Sounds of laughter shades of love are
Ringing through my opened ears inciting and inviting me
Limitless undying love which shines around me like a
Million suns, and calls me on and on across the universe
Jai guru deva om

Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world
Nothing’s gonna change my world

Jai guru deva
Jai guru deva
Jai guru deva
Jai guru deva
Jai guru deva
Jai guru deva

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juillet 2005 dans Voyages

 

Pazuzu

"This generation shall not pass. This is the last man."

This generation shall not pass
Till all these things take place
Uncrowned
Earthbound
Man made man – god

Black is the rain
Under blackened skies
Ressurection day an anti-christ

Black rain let it come now
Black rain we look up now
Black rain

On this eaten heart – our crucifier
We enter in a world of fucking hypocrites and liars

Seasons have decayed now
And man made God
Sorrow for Satan and priests like dogs
No one here remembers the bending of our minds
Pray for today
Tomorrow you die

"Look into the eyes of your creator."

"They stood him before a mirror. He was emaciated and covered with wounds, his back was bent, his hair was gone. There was not a single depravation he had not known."

Listen

The bending of minds
And the breaking of bodies and spirits
Uncrowned
Earthbound
Man made man
Destroy

Burial

Still falls the rain
Dark as the world of man
Black is our loss
Blind

"As the fourteen hundred and forty nails upon the cross, you are destroyed in the name of my savior."

Look into the eyes of your creator

Rain it eats the heart
Comes pouring from above
To break the mind
Under maddening skies
No one can escape now
No one alive
Nothing remains here
No coma arrives

No feeling
In screams of pain we’re born
The fears of gods and wars
It brings the rain like blood it pours

This feeling

Still the rain it falls
Dark as the world of man
Black is our loss
Blacker than light

Nefilim

Stoop not down to
The dark infested world
Where lies a faithless depth
Fall and rise
And Hades wrapped in clouds
Inviting unwinding
A black ever rolling abyss
Unluminous formless and void

 

 

J’aime bien. Tout simplement.

 

AB (antipape par intérim)

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 juillet 2005 dans Musique