RSS

Un truc au passage

13 Sep
Alors que je suis fond les ballons dans l’adaptation de Plagues en dK, j’en profite pour me ressortir quelques CD trop oubliés.
Et voila t’y pas que je m’écoute Serpent’s Egg de Dead Can Dance et plus précisément un morceau qui fut l’un de mes préférés pendant longtemps. Voici les paroles et je pense que ceux qui ont lu Plagues vont comprendre pourquoi je les copie ici.

Severance

The birds of leaving call to us
Yet here we stand
Endowed with the fear of flight
Over land, the winds of change consume the land
While we remain in the shadow of summers now past
When all the leaves have fallen and turned to dust
will we remain entrenched within our ways
Indifference
The plague that moves throughout this land
Omen signs in the shapes of things to come
Tomorrow’s child is the only child
Tomorrow’s child is the only child

Etrange non ? Comme quoi, on n’oublie jamais tout à fait et çq sert à un moment ou un autre dans le travail.
Sur ce, j’y retourne.

AB

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 septembre 2006 dans Musique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :